L’Essaillon
« Entre la Tourre et lou Crapoun,
Ia moun païs, qu’ei Sederoun »
Alfred Bonnefoy-Debaïs

Etudier, préserver et faire connaître le Patrimoine Historique, Naturel et Culturel de Séderon et de sa Région

Le trésor de Séderon
Article mis en ligne le 2 janvier 2018
dernière modification le 8 mai 2018

par BARRAS Anne-Marie
Visites : 58 - Popularité :
23%
logo imprimer
Licence : CC by-nc-nd

Il y a déjà vingt-cinq ans, un trésor monétaire était découvert à Séderon lors de la réfection des trottoirs du village. La pelle mécanique, en action face à l’ancienne poste, a brisé un pot de terre contenant des pièces brillantes et très minces qui se sont répandues dans la terre. Certaines ont pu être recueillies mais aucune déclaration n’a été faite.
C’est à mon arrivée à Séderon, en avril pour les vacances de printemps, que j’ai été avertie et que j’ai pu voir 2 pièces. Il s’agissait de 2 écus d’or de François Iᵉʳ, roi de France de 1515 à 1547.
J’ai donc immédiatement informé de cette découverte, comme il était de mon devoir de le faire, la Direction Régionale des Affaires Culturelles de Lyon, le Conseil Général et la Mairie qui s’est préoccupée du regroupement de ces pièces en rappelant la loi, ainsi que le conservateur du cabinet des Médailles de la Bibliothèque Nationale de France, M. Michel Dhénin, qui a été chargé de l’étude des 66 pièces réunies formant ce trésor.
C’est ainsi que nous avons eu le plaisir d’accueillir à Séderon, le 14 juillet 1990, M. Dhénin venu présenter «  le Trésor de Séderon  » lors d’une conférence très suivie et très appréciée, accompagnée d’une projection de diapositives dans l’église devenue trop petite pour contenir toute l’assistance.
Je ne vais pas reprendre l’historique, il est présenté dans de nombreux articles de nos bulletins, les numéros 8 — 14 — 16 — 21 — 25 — 30 — 34.
Par lettre du 27 juin 1989 adressée à M. le Maire, le Directeur des Antiquités Historiques faisait savoir qu’il destinait ces pièces au Musée de Gap, ce qui a été fait. Il faut rappeler qu’à l’époque de la thésaurisation du Trésor, Séderon était terre provençale et dépendait de l’Évêché de Gap. Il y est donc à sa place.
Nous avons eu de fréquentes rencontres avec le conservateur du Musée, très intéressé, qui envisageait une présentation en vitrine avec inauguration.
De nombreuses actions ont eu lieu :

  • entente avec le conducteur de la pelle mécanique, «  inventeur  » du Trésor et qui devait recevoir sa part, la moitié en valeur, de cette découverte
  • estimation, à Paris, chez un expert national agréé
  • vente au Musée de Gap par l’intermédiaire du Conseil Général des Hautes Alpes
  • il ne faut pas oublier, non plus, l’action de la Mairie de Séderon, juridiquement propriétaire de l’autre moitié du Trésor.

Tout cela a duré 4 ans et c’est le 10 août 1993 que nous sommes allés déposer ce Trésor dans le bureau du Conservateur, à Gap.
Les années ont passé. Nous avons demandé à plusieurs reprises ce qui allait advenir de ce Trésor monétaire qui nous a tant occupés, mais…
Enfin M. Dhénin, qui n’abandonnait pas non plus et qui avait déjà signalé ce Trésor dans un article de la Revue Drômoise de décembre 1999, a repris avec le Musée de Gap les anciens projets.
C’est ainsi que les 6 et 7 juin 2014 ont eu lieu les «  Journées Numismatiques de GAP  », organisées par le Musée et la Société Française de Numismatique.
A cette occasion a été publié un catalogue, disponible à Gap, de l’exposition consacrée aux collections de pièces du Musée, catalogue dans lequel un très bel article est consacré au Trésor de Séderon.
Les 66 pièces du Trésor ont été frappées sous quatre rois successifs :

  • Louis XI (1461-1483), 2 pièces  ;
  • Charles VIII (1493-1498), 3 pièces  ;
  • Louis XII (1498-1514), 12 pièces  ;
  • François Iᵉʳ (1515-1547), 49 pièces.

Chacune d’elles a été étudiée et imprimée en couleurs sous ses 2 faces, droit et revers.
J’ai pu assister avec une grande joie à la journée du 6 juin 2014, voir les pièces exposées, revoir et écouter M. Dhénin présenter à l’assistance cette parcelle de notre Histoire enfouie depuis bientôt 500 ans.
Fidèles au but de noter association, nous avons pu étudier, préserver et faire connaître un aspect du patrimoine historique et culturel de Séderon.
Un grand merci à M. Dhénin, conservateur en chef honoraire au Cabinet des Médailles de la Bibliothèque Nationale de France et à toutes celles et tous ceux qui ont participé.

Anne-Marie BARRAS
novembre 2014

Forum
Répondre à cet article

Calendrier

juin 2018 :

Rien pour ce mois

mai 2018 | juillet 2018

Évènements à venir
04
août
2018
lieuMairie de Séderon
Quartier des Biaux
horaire 15h30 - 17h00

Recherche multi-critères

Catégorie

Auteur

Publication

Année de Publication


Aucun article trouvé pour cette recherche
Réalisé sous SPIP
Habillage ESCAL 4.0.99
Soutenir par un don