L’Essaillon
Séderon, en Drôme provençale
« Entre la Tourre et lou Crapoun,
Ia moun païs, qu’ei Sederoun »
Alfred Bonnefoy-Debaïs

Etudier, préserver et faire connaître le Patrimoine Historique, Naturel et Culturel de Séderon et de sa Région

La restauration de l’église de Séderon en 1943
Article mis en ligne le 26 juin 2017

par POGGIO André
logo imprimer
Enregistrer au format PDF
Licence : CC by-nc-nd

La photo ci-dessous a été prise vers 1937. Elle nous permet de connaître fidèlement l’aspect de l’église à cette époque, et de constater que le chœur, avec son décor peint, paraît en bon état. Même l’inscription « o crux ave » – salut ô croix – est parfaitement visible sur l’arc.

carte postale –

[édition anonyme – vers 1937]

Abbé Gilles du Pontavice

[photo anonyme – 1941]

Pour quelles raisons le nouveau curé entreprit-il une restauration qui ne semblait ni urgente, ni même nécessaire ? La réponse se trouve peut-être dans les éléments du nouveau décor. D’où le plaisir de les décrire et, dans la mesure de nos possibilités, d’interpréter les raisons de leur choix.
C’est l’objet de la petite étude qui suit, étude accompagnée d’un regard admiratif sur l’originalité des travaux réalisés et sur leur qualité esthétique.

Forum
Répondre à cet article


Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.87.26