L’Essaillon
Séderon, en Drôme provençale
« Entre la Tourre et lou Crapoun,
Ia moun païs, qu’ei Sederoun »
Alfred Bonnefoy-Debaïs

Etudier, préserver et faire connaître le Patrimoine Historique, Naturel et Culturel de Séderon et de sa Région

Lou Trepoun 20
Lou missoun
Article mis en ligne le 28 septembre 2013
Paru dans notre revue : novembre 1995
dernière modification le 13 décembre 2014
par ROSSIGNOL Jean-Baptiste
Imprimer logo imprimer Enregistrer au format PDF Licence : CC by-nc-nd
Un Souveni d’enfanço poupulàri

Ere dins mi quatorge an (erian en 1912) e li sòu, à l’oustau, nous empachavon pas de courre ! Avièi besoun de gagna la pago d’un ome, e m’embauchèron à la Coumpagnié di Salin dou Miejour, au Salin de l’Abat.

Aqui, i’avié uno colo d’uno vinteilo de gènt : de vièi de sieissanto à setanto cinq an, quàuquis amalauti e quàuqui jouinet coume iéù. Lou travai èro de nosto forço ; gagnavian tres franc tres sòu, vièi, malaut o droulas.

Coume anavian en semanado, nous pourtavon la biasso em’uno barqueto. Chascun adusié uno liéuro e miejo de faiòu, que li metian ensèn au Mas dòu Salinié, e crese que la Saliniero toucavo tres franc pèr semano pèr nous metre à bouli, tòuti li sèr, la soupo de faiòu.

Se i’avié agu que la fueio d’àpi e la sau -- que d’aco n’en mancavian pas ! -- aquelo soupo aurié feni pèr nous veni en òdi. Es pèr aco que se i’apoundié, chascun, un pichot quicoumet : quau un mousselet de coudeno, quau un carra de car-salado, mai èro lou missoun, aquelo saussisso de porc que se fai en meinage, que douminavo, de moun tèms.

Soulamen, vaqui : i’a missoun, missounet e missounas. Pèr que chascun trouvèsse lou siéu, lou marcavon. Es ansin que, lou premié jour qu’arribère à l’Abat, un di bon vièi me questiounè :

-- Quento marco prenes, Roussignoulet ?
-- Que marco ? ié faguère.
-- Pèr toun missoun, te vole dire. Avèn touti uno marco : iéu, ié mete uno broco en traves ; éu aqui i’enfilo tambèn uno broco, mai en long ; lou Jaquet ié laisso un moussèu de cordo, lou Pèire fai un nous au courdiéu que ié laisso... lou Batistet ié fai dous nous, etc... etc...
-- E alor, que fau que fague ?
-- Sabe, iéu ? trovo quicon !... Levo ié la pèu, pèr eisèmple.

Ço que faguère.

A la darriero batudo, pendènt au mens uno ouro, entendeguen parla rèn que de soupo e dou bon goust que lou missoun apoundié i faiòu.

Lou sèr, l’ouro de s’entaula venguè. Un voulountàri avié taia li lesco de pan dur dins un foutrassau de tian. (De pan dur n’en restavo toujour. Pensas ! emai fuguèsse de la darriero fournado dou dimenche, quand venié lou dissate m’avès coumpres : zòu ! pèr la semano que vèn !) Un jouine anavo emé lou tian encò de la Saliniero qu’èro à touca, pèr escudela.

Dins l’oulo, ié restavo, emé li faiòu, li saucisso qu’aurias di de peteto...

Mai atrouvèron pas la miéuno.

Lou baile, serious, faguè :

-- E aro ! Qunto marco as fa, Roussignoulet ?

Aguère pas lou tèms de dire « I’ai enleva la pèu », que tòuti s’esclafèron.

Coumprenguère que m’avien agu e, un pau marrit, faguère :

-- M’agantarés pas deman ! Perqué se, vous (en me virant vers un faguère) ié metès uno cordo em un nous, se, vous tam-bèn, leissas la cordo un pau pus longo pèr ié faire dous nous, ai à dire que iéu la leissarai proun longo e, se ié fau tres nous, sara pèr l’estaca à l’auriho de l’oulo !...

Es egau, se lou bon Diéu a douna en tòuti aquéli bràvi vièi uno bono plaço alentour d’éu dins soun sant paradis, pode vous afourti que l’an proun meritado.

Jan-Batisto ROSSIGNOL
Souvenir d’enfance populaire

Lire la traduction

Forum
Répondre à cet article

Calendrier

janvier 2018 :

Rien pour ce mois

décembre 2017 | février 2018

Pas d'évènements à venir
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL 4.0.22